Membres

Se connecter


Mot de passe perdu ?
Agenda
  • Novembre 2017
  • Lun
  • Mar
  • Mer
  • Jeu
  • Ven
  • Sam
  • Dim
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30

Economie

L'actualité européenne
13/02/2017
Emilie Scoccimarro

La Commission européenne publie ses prévisions économiques d'hiver 2017

La Commission européenne a présenté ce lundi 13 février les prévisions économiques d’hiver de la zone euro. Les prévisions pays par pays seront disponibles le 22 février prochain. Pour la première fois depuis près de dix ans, les économies de tous les États membres de l'UE devraient croître sur l'ensemble de la période de prévisions (2016, 2017 et 2018). Toutefois, les risques pesant sur ces prévisions sont plus élevés qu’à l’accoutumée.

La Commission européenne table sur une croissance du PIB de 1,6 % en 2017 et de 1,8 % en 2018 dans la zone euro. Ces prévisions ont été légèrement revues à la hausse par rapport aux prévisions d'automne (2017: 1,5 %, 2018: 1,7 %) sous l'effet de résultats meilleurs que prévu au second semestre de 2016 et d'un début 2017 plutôt bon. Pour ce qui est de l'ensemble de l'UE, la croissance du PIB devrait suivre une évolution similaire pour s'établir à 1,8 % cette année et l'an prochain (prévisions d'automne: 2017: 1,6 %, 2018: 1,8 %).

Cette croissance relative s’explique par plusieurs facteurs dont la reprise de l’économie mondiale et la hausse de la demande intérieure. La consommation des ménages, soutenue par des améliorations durables de l'emploi et une hausse plus importante des salaires nominaux, devrait en effet continuer à tirer la croissance vers le haut. L'investissement en revanche devrait certes poursuivre sa progression, mais à un rythme modéré.

Néanmoins, des incertitudes particulièrement grandes entourent ces prévisions d'hiver. En effet, la nouvelle administration américaine doit encore clarifier ses intentions dans des domaines clés, de nombreuses élections vont se tenir en Europe et les négociations avec le Royaume-Uni en vertu de l'article 50 devraient prochainement débuter.